Retour

Réussir son entretien d’embauche

Lors de sa recherche d’emploi, réussir son entretien d’embauche est primordiale si l’on veut décrocher un poste. Alors pour mettre toutes les chances de son côté, il y a quelques petites choses à savoir. 

 

1) Lors d’un entretien, l’apparence et la gestuelle devance votre discours. 

A peine arrivé(e), sachez que vous êtes examiné(e) de la tête aux pieds. Votre apparence sera la première impression que vous laisserez à votre recruteur. Il est donc important de la soigner, peu importe le secteur où vous postulez. Pour cela, essayez de rester sobre. Si vous êtes une femme, ayez un maquillage et des bijoux discrets et évitez un décolleté trop plongeant. Pour les hommes, le costume reste une valeur sûre. Evitez les jeans, montrez que vous avez fait un effort vestimentaire. 

Petit conseil : le bleu marine est la couleur de l’ouverture et de la communication. Cette couleur plaît généralement à toutes les générations. 

Quant à la gestuelle, effacez vos petites mimiques telles que : se toucher les cheveux, jouer avec ses doigts, dévier le regard… Cela donne l’impression que vous êtes mal à l’aise, pas sûr(e) de vous. 

Pareil pour ce qui est des « hein » « euh » « quoi » et les fautes de français du style « si j’irai là-bas. » N’oubliez pas, les si n’aiment pas les rais !

Ayez une bonne intonation. Montrez que vous êtes motivés et que vous pouvez apporter du dynamisme à l’entreprise. 

 

2) Qu’est-ce qui fait un bon entretien ?

Une fois que le recruteur aura examiné votre apparence et votre conduite, il se concentrera sur la façon que vous avez de répondre.  Paraître le plus à l’aise possible est une chose importante. Même si intérieurement, ce n’est pas le cas, sortez vos talents d’acteur et faites croire à votre interlocuteur que vous êtes un(e) dur(e) à cuire et que vous ne vous laissez pas déstabiliser ! Il faut montrer que l’on sait de quoi l’on parle, que l’on sait pourquoi nous sommes là. Et la meilleure manière de le prouver, c’est de se renseigner sur l’entreprise dans laquelle vous postulez. Le recruteur va tout de suite remarquer votre degré d’implication. N’hésitez pas à proposer les idées que vous avez, ce que vous envisagez de faire lorsque que vous serez au sein de l’entreprise… Cela montrera que vous vous projetez. 

Malgré tout, veillez à rester cohérent(e) dans vos propos, tout en répondant du tac au tac. Ne doutez pas de vous, n’ayez pas trop d’hésitation. Adaptez vous à la situation. L’organisation et la stratégie d’une entreprise subissent des changements constants. Montrer que l’on est flexible et que l’on sait s’adapter est un bon point. 

De plus, certaines questions sont classiques et reviennent souvent lors d’un entretien : 

« Pouvez-vous me parler de vous ? »

« Quels sont vos défauts et vos qualités ? »

« Qu’êtes-vous en mesure d’apporter à notre entreprise ? »

Vous pouvez donc les préparer à l’avance. Sachez qu’il y a ce que l’on appelle des « bons défauts » tel qu’être timide ou impatient car vous pouvez tournez ces défauts à votre avantage.  

Et surtout, restez optimistes ! A chaque problème sa solution. 

 

3) Attention aux erreurs à ne pas commettre !

Même si c’est la plus évidente, il est important de le rappeler : vous ne devez pas arriver en retard. Prévoyez le trajet et les éventuels retards sur la route/ les transports en commun. Et surtout, prévenez l’entreprise si jamais vous avez un problème. 

Une autre erreur qui elle, est moins évidente, c’est de dire du mal de son ancienne entreprise ou de ses anciens collègues. En effet, même si cela ne s’est pas bien passé, vous vous devez de respecter votre ancien poste ainsi que son environnement. Employez des arguments professionnels.  

Faites attention à ce que votre attitude ne soit pas désinvolte. Pas de chewing-gum, ni de signe d’agacement suite à une éventuelle attente. Il est possible que vous patientiez dans une salle, mais sachez que vous serez tout de même observé(e). Si vous regardez un peu trop souvent l’heure ou que vous soufflez, vous perdrez des points.

Gardez en tête que l’image que vous donnez au recruteur sera celle que vous renverrez au client. 

Réussir son entretien d’embauche, ce n’est pas si compliqué quand on a les bonnes cartes en main !

Prenez contact